C’est ce qu’elle me répète chaque soir avant de me dire bonne nuit.

Elle se penche sur moi comme ça et c’est mon moment préféré, je sens son parfum d’eau de Cologne, c’est une ville en Allemagne mon chéri on ira un jour quand tu seras plus grand, qu’elle m’avait dit quand je lui avais posé la question en revenant de l’école parce que j’adore lui poser des questions en revenant de l’école au moment de goûter, je le sens dans son cou, et y’a ses cheveux qui me chatouillent les joues, alors au creux de mon oreille, elle me chuchote qu’elle m’aime et que Papa aime Maman.

Papa aime Maman, et il l’aime drôlement, il est toujours en train de lui dire qu’elle est belle et il la fait tourner dans ses bras pour que sa robe se gonfle et qu’elle chante Poupoupidou comme cette actrice blonde, sur l’affiche dans le salon, au regard un peu triste qui me rappelle parfois celui de Maman, alors Maman rit et se cache le visage en rougissant, mais parfois Maman ne dit rien, elle attend que Papa la repose par terre à côté des cadavres de canettes de bière qui encombrent le salon, et de mes Playmobils que j’oublie toujours de ranger.

Papa aime Maman, et souvent il lui ramène des fleurs, des tas de bouquets qui ne sentent pas aussi bon que l’eau de Cologne, oui on ira un jour je te le promets, mais qui sentent quand même pas la merde non plus, Eh bien comment tu parles c’est à l’école que tu apprends ces gros mots ah c’est malin belle éducation j’applaudis vraiment c’est bien ton fils ça, Maman ne répond pas et elle prend le bouquet qui finit toujours par faner dès le lendemain puisque j’ai remarqué qu’elle ne met jamais d’eau dans le vase, ce qui n’est pas très malin puisqu’on a appris en classe que les fleurs avaient besoin d’eau et c’est ce que je lui ai dit avant de dormir une fois et elle m’a répondu en chuchotant

et d’amour, une fleur a aussi besoin d’amour

Papa aime Maman, mais parfois quand je suis dans mon lit, j’entends Maman qui pleure et Papa qui crie, alors je me bouche les oreilles très fort en serrant Monsieur Nours dans mes bras, il connaît tout de moi Monsieur Nours il sait que j’ai peur du noir que j’ai peur de la voisine qui sent le chou il sait que c’est moi qui ai volé le sac de billes de Julien et il sait même que j’ai un petit faible pour Vanessa avec ses longs cheveux qui descendent et que je voudrais qu’elle ne coupe jamais, et Monsieur Nours me rassure en me disant que ce sont des jeux de grands, que c’est ça l’amour et qu’il ne faut pas que je m’inquiète, Papa aime Maman, très fort.

Papa aime Maman, si fort que parfois je vois les traces de son amour sur son visage même si Maman met des lunettes de soleil même quand il pleut, alors je lui dis qu’elle n’en a pas besoin et Maman me répond de sa voix douce

si puisque c’est toi mon Soleil

et quand elle me dit ça, j’ai chaud là-dedans et j’ai envie d’embrasser le monde entier et surtout Vanessa et ses longs cheveux.

Papa aime Maman, mais si tomber amoureux donne autant de bleus, je préfère rester avec mes copains, ne jamais grandir et aimer comme les grands

que j’ai expliqué au policier quand il est venu me chercher à la sortie de l’école à la place de Maman, elle est où pourquoi elle n’est pas venue, vous pouvez mettre la sirène et la lumière bleue s’il-vous-plaît s’il-vous-plaît Monsieur le policier, et je serre Monsieur Nours qui sent un peu l’eau de Cologne, vous connaissez cette ville Monsieur le policier Maman m’a promis qu’on irait un jour, tandis que la voiture fonce je ne sais où.

Vincent Lahouze

(Photo prise sur: http://www.deviantart.com/art/Violence-conjugale-81647632)

Advertisements