Bonjour les Inrocks, 

Je me suis permis de rectifier le titre de votre torchon, pardon, de votre article que j’ai pu lire ce matin en manquant de m’étrangler tandis que je buvais mon café. Et tant qu’à faire, je vais en fait reprendre entièrement votre article, changer tous les mots et écrire la vérité. (Chose que vous ne savez plus faire depuis bien longtemps maintenant, et j’en suis le premier désolé.)

Par où commencer…

En lisant ce ramassis d’inepties écrit par un auteur visiblement ravi de cracher allègremment toute sa haine, je me suis soudain rendu compte combien j’avais pitié pour ces gens médiocres, persuadés d’être « tout le monde » alors qu’ils sont juste une minorité. Parce que non, désolé de devoir vous contredire mais « tout le monde » ne déteste pas L.E.J. Non, seulement le français moyen, le français bien râleur, bien chiant, celui qu’on reconnaît tout de suite quand on le croise à l’étranger. Tu vois le genre ou pas?

Alors, toi qui me lis, je t’arrête tout de suite.

Je vois tes sourcils se froncer de colère, je vois la ride du lion apparaître (comment, quoi, qu’est-ce que, parce que je n’aime pas ce groupe je suis un français moyen, pour qui il se prend, vite que je le signale). Non. Tu as le droit de ne pas aimer ce groupe, de ne pas aimer leur musique, leurs reprises, bien entendu que tu as le droit d’écouter autre chose. Mais il y a une différence entre « je n’aime pas » et « ohputainjedétestecegroupe« . Tu n’aimes pas, tu n’écoutes pas, tu passes à autre chose. Personnellement, je n’aime pas Jul, je ne l’écoute et je n’écrirai pas un article pour dénigrer sa musique et le rabaisser plus bas que terre. Et il est bien là le souci en France. On a trop tendance à oublier l’humain derrière. Nous ne savons pas faire la part des choses. Soit tu aimes quelque chose, soit tu le détestes.

Alors, ok, que tu n’aimes pas L.E.J, soit. Que tu t’acharnes à dénigrer leur travail, ça en est un autre. En fait, le souci de nous autres français, est que nous sommes jaloux maladifs. Dès que quelque chose marche, quelque chose de simple, frais, agréable à la vue et à l’ouïe, on se doit en bon français râleur et merdique de le descendre de manière jouissive. A la lecture de ce torchon, pardon, article, décidément, je me suis vraiment demandé ce qu’on reprochait réellement à ce trio.

On leur reproche d’être habillées en sarouel, en pyjama, d’être pieds nues? Vous avez peur que votre enfant vote écolo, sérieusement? Qu’il se mette tout à coup à fumer de la weed avec un collier Peace and love? Mais les clichés du baboss à un moment donné, faudrait juste arrêter, non? Ah la fameuse question de la tenue vestimentaire quand c’est des femmes qui chantent. Quoiqu’elles fassent, elles seront cataloguées. Elles auraient été en mini jupe ou en string en train de twerker au bord d’une piscine comme la plupart des clips d’aujourd’hui, on aurait trouvé le moyen de dire qu’elles pervertissent la jeunesse, j’imagine. On leur reproche de massacrer l’anglais? Ah bah, allez-y, parlez, chantez en anglais, vous. Notre niveau en langues étrangères est déplorable en France, elles ont au moins le mérite d’essayer et ne sont pas plus ridicules qu’un anglais qui chante en français (ah nan mais là c’est pas pareil c’est juste trop cuuuute hihihihiiiii)

On leur reproche une appropriation culturelle? Qu’elles ne doivent pas, parce qu’elles sont blanches, reprendre des hits afro, bouger leurs hanches ou avoir des dreads. Mais on ne pourrait donc pas parler de diversité, de mélange musical, de mixité sociale, que sais-je..? (Non mais Vincent t’es pas racisé tu n’es pas concerné donc tais toi) Ah oui, j’avais oublié qu’en Colombie nous étions blancs comme des suédois.

On leur reproche de ne pas savoir chanter? Hein? Pardon, on vous a tellement lavé les oreilles avec de l’autotune que vous ne savez même plus entendre de jolies voix ou quoi? Bien sûr qu’elles savent chanter, elles ont la formation, le talent et les voix pour. C’est être de mauvaise foi que de prétendre confondre leurs voix avec le cri des mouettes (ou alors, c’est être complètement sourd et pour cela, prends rendez-vous.) On leur reproche de sourire en permanence? Mais vous êtes finis au jus d’abricot, ce n’est pas possible autrement! Bien entendu qu’elles sourient, qu’elles rient, c’est inespéré ce qu’elles vivent, elles ne vont pas faire la gueule tout de même! On leur reprocherait d’être hautaines, sinon. Ah, oups, on me dit que c’est déjà le cas, pardon. Et pourtant, je ne pense pas qu’elles aient dit dans un seul interview qu’elles se prenaient pour la révélation musicale du siècle, m’enfin bon, on n’a pas du lire ou voir les mêmes articles.

Vous êtes usants, vraiment.

Je préfère largement que mes enfants écoutent L.E.J, que des artistes aux paroles et aux gestes plus délicats à expliquer (le nombre de fois que j’ai dû expliquer à l’école ce que voulaient dire les paroles de Kaaris, Booba et cie et qu’on ne se méprenne pas, j’aime énorment ces artistes mais j’ai 28 piges aussi.) Alors quoi, elles sont jeunes, belles, talentueuses et ça vous emmerde? Ah le français moyen et sa jalousie. Oui, leurs musiques sont des reprises de hits, de bonnes reprises avec leur patte et leur professionnalisme, oui ça reste commercial et dansant, oui ça reste gentil et léger, et oui j’attends désormais leurs propres compositions (déjà, écoutez la Dalle où tout est bon que ce soit dans le fond et la forme et après on en reparle), je sais qu’elles en ont le potentiel et je suis certain qu’elles feront partie du paysage musical français pendant un bon moment. Et quant bien même ce ne serait pas le cas, ce que je ne leur souhaite pas, et quant bien même elles retomberaient dans l’oubli dans quelques mois ou années, elles auront vécu quelque chose que peu ici peuvent se vanter. Vivre leurs rêves, vivre de leur passion. Chanter.

Bref, Les Inrocks, ça fait bien longtemps que vos articles sont devenus des torchons, que vos stagiaires sont restés coincés à l’époque du collège et des clashs, vous devriez vous reconvertir dans la politique et moi me désabonner de votre page.

La bise et une petite claque en passant.

Vincent Lahouze

Photo: Florian Flahaut

PS: Ah et si tu ne connais pas ce groupe et que tout ceci te semble bien obscur: Va sur leur chaîne Youtube! Bonne écoute!

Publicités